Histoire de la société Motobloc de Bordeaux et

la contribution d’Emile Dombret retracée dans trois articles :

 

Le premier… Motobloc, du bordeaux grand cru, par Eric Favre                   


Le second … sur les voitures pionnières, Motobloc Bordeaux 1902-1931, par Leduc Denis


Le troisième… A unique collection of veteran motor vehicules                   


Emile Dombret est né le 5 juillet 1874 à Saint-Etienne.(A.S-E n°7/7/1874/2007)
Son père Auguste Dombret est alors agé de 34 ans
et est domicilié rue Jacquard 32 (ou Emile est né à 6 h du matin)
Sa mère est Amélie Chaudel et est alors agée de 25 ans. Les témoins sont deux armuriers à savoir
Guillaume Zwickly et Adrien Lutz.
Emile Dombret se mariera à Archachon le 3 juillet 1912 avec Marie Thérèse Dubrocas.

 

La société Motobloc fut fondée par un groupe administratif en 1902. Elle engagea le réputé ingénieur

Émile Dombret qui se spécialisait dans le domaine du moteur à pétrole.

Il deviendra par la suite directeur technique

 

Au mois de janvier 1903, l'Automobile Club de France dévoile les modalités de la course de ville à ville,

 une discipline très populaire à cette époque, qu'elle organise et qui reliera Paris à Madrid avec une

 étape à Bordeaux. Motobloc ne peut faire l'impasse sur cette épreuve qui passe par son fief, et

 engage quatre voitures dont l'une est pilotée par Emile Dombret en personne

 

 

Ce renouveau de la firme et les perfectionnements apportés sur chaque modèle sont signés

Emile Dombret qui s'affirme de plus en plus comme le chef d'orchestre de la société sur le plan

technique. Il se distingue une fois encore par son audace en plaçant le volant moteur au milieu

de la longueur du vilebrequin, entre deux groupes de cylindres jumelés, abandonnant ainsi sa

disposition classique en bout de vilebrequin. Dombret espère ainsi diminuer les vibrations et assurer

 une plus grande robustesse à l'ensemble. Une particularité spécifique des voitures Motobloc qui

devient le nouvel argument publicitaire de la marque.

 

La presse ne manque pas de signaler la sortie de chaque nouveau modèle, vantant à chaque fois

les perfectionnements développées par Emile Dombret. Et de progressivement attribuer à Dombret

la paternité du bloc moteur de Schaudel puisqu'il est souvent fait mention du


"bloc moteur système Dombret"

 

En 1909, Émile Dombret innove encore en fabricant des culasses d'un montage particulier, un embrayage métallique breveté et un carburateur automatique avec une manette des gaz sur le volant et accélérateur au pied. Mais en plus de leurs innovations techniques, les différents châssis Motobloc se caractérisent par leur qualité de finition et leur résistance, les publicités maison de l'époque affirment qu'ils sont "destinés à ceux qui veulent ignorer le mécanicien". Par la suite Motobloc sort une 6 cylindres de 3 litres de cylindrée qui est constituée de deux groupes de 3 cylindres avec toujours le volant positionné au centre du vilebrequin.

Cette technique lui confère une absence totale de vibration et une souplesse remarquable. Pilotée par Testa, une 6 cylindres de série termine brillamment à la 5ème place du 1er Rallye de Monte-Carlo organisé en 1911,  la victoire revenant à Rougier sur une Turcat-Méry de 25 HP.

La première guerre mondiale et la grande crise économique affecteront profondément  la firme qui fermera boutique en 1931.

 

 

 

Première Motobloc

Motobloc Torpedo

Affiche